Charlotte Gainsbourg @ Rockstore, Montpellier, 14 Mai, 2012

Photos de Charlotte Gainsbourg et Reviews  :

Interview de Charlotte en preview du concert :

Montpellier Charlotte Gainsbourg en concert au Rockstore le 14 mai

Recueilli par JEAN-FRANÇOIS BOURGEOT, Midi Libre, 23/04/2012

Au Rockstore le 14 mai.(E. CATARINA)

Avec Stage Whisper, un album en partie live enregistré lors de sa tournée 2010, Charlotte Gainsbourg met en évidence deux très belles collaborations artistiques.

Avec Beck Hansen, musicien américain connu pour sa capacité à s’emparer de tous les styles, et avec le Néo-Zélandais Connan Hosford, dont le groupe pop-psyché Connan Mockasin accompagne Miss Gainsbourg sur cette tournée.

« Pas vraiment un nouvel album, dit-elle, un “live” et des morceaux choisis et une bonne occasion d’associer plusieurs collaborations qui m’ont plu. J’adore travailler avec Beck, on a continué et on pourra recommencer. Ça me plaît. Mais j’ai aussi envie d’aller voir ailleurs… »

En douce, peut-être aussi en douceur, Charlotte semble avoir pris, en musique comme au cinéma, une certaine assurance, ce qu’elle confirme modérément : « Je ne me sens peut-être pas toujours très sûre de moi, mais un peu plus à l’aise… » Toujours est-il qu’elle reprend sans complexe « Just like a woman » de Bob Dylan et qu’aucune salle ne lui fait peur.

« J’ai fait un peu de tout. Du format bar jusqu’à des salles de huit mille. Chaque chose avait de l’intérêt. Avec des soirs où la proximité produit une alchimie agréable. D’autres où la distance rend le concert plus compliqué. Avec Connan et le son qu’on a, le club est sans doute ce qui est le mieux adapté. Et je n’ai pas envie de faire un truc prétentieux. »

Avec Connan Mockasin, l’entente semble couler de source. « Je le connaissais lui, mais j’ai découvert son groupe plus tard et je lui ai demandé de m’accompagner. En travaillant une semaine avec eux, j’ai ressenti un plaisir très différent. Avec un son plus délicat. J’avais l’impression de ne pas avoir à lutter pour me faire entendre. Et nous avons une grande complicité sur scène. »

Contrairement à son père Serge, elle a opté pour la langue anglaise. « C’est plus facile pour moi. Sans mon père, c’était difficile de trouver des mots en français. Et pour changer d’univers, il fallait que je change de langue. Mais je me sens légitime dans cette langue anglaise. »

Bientôt à Cannes dans un film d’ailleurs tourné en anglais avec Pete Doherty, Charlotte évoque volontiers son « plaisir d’être un pantin entre les mains d’un réalisateur ». « Mais dans la musique, dit-elle, je conduis des projets personnels et c’est moi qui tiens les commandes. »

 

The following two tabs change content below.

Aurélie M

Je tweet, je blog, je tumblr, je facebook, je Google+ sur Charlotte et Serge Gainsbourg. Je me souviens être tombée sous le charme de Charlotte dans l’Effrontée, de fil en aiguille, j’ai ensuite développé une passion pour la musique de Serge. Qui j’aime le plus des deux ? Je ne saurais dire.

Charlotte Gainsbourg © 2017 All Rights Reserved

Charlotte Gainsbourg Forever

Edited by Aurélie M

Powered by WordPress